Fontenelle, bordel de dieu, tu chies dans la colle !

Sébastien Fontenelle, déjà signataire aux côtés de l’association « Participation et Spiritualité musulmanes » (sic) d’une incroyable pétition anti-Charlie Hebdo (que nous avions évoquée dans notre billet du 8 novembre 2011), a récidivé le 10 novembre sur son blog. La mosquée de Montbéliard ayant été incendiée, et le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, ne s’y étant « pas encore » rendu, alors qu’il s’était empressé d’aller serrer la main de Charb au lendemain de l’incendie de Charlie Hebdo, Fontenelle ironise :

« À l’heure où j’écris ces lignes : Nicolas Demorand n’a pas (encore) proposé aux musulman(e)s qui fréquentent cette mosquée (et qui sont pour l’instant un peu seul(e)s à déplorer son incendie) de les accueillir à Libération, nattendant [sic] qu’ils trouvent un endroit sûr (et que Claude Guéant leur délègue une protection). »

Notons qu’il est peut-être dommage que des actes comme l’incendie criminel d’un journal ou d’une mosquée aient besoin d’être publiquement condamnés, comme s’il n’était pas évident que de tels actes sont condamnables, comme si chacun avait à prouver par une condamnation spectaculaire son attachement réel à la laïcité ou à la liberté d’expression. Ce sont décidément les fous qui gouvernent l’asile, de nos jours. Car on peut reprocher bien des choses à Charb, et peut-être davantage encore à Demorand, mais pourquoi diable l’ex-Libé qui dépanne provisoirement un autre journal privé de bureau et d’ordinateurs se transformerait-il soudain, même par solidarité, en lieu de culte ? C’est complètement con. Ou alors, qu’attend Politis, qui emploie ce brave Fontenelle, pour ériger une chaire d’imam en ses locaux ?

Quant à Guéant, dont chacun connaît la tendance à la stigmatisation des immigrés dans le but de séduire les électeurs du FN, on peut évidemment le soupçonner d’avoir intérêt à s’occuper publiquement d’un incendie dont des islamistes pourraient être responsables mais beaucoup moins d’un autre sinistre dont les victimes sont musulmanes. Mais en quoi Charb, et les autres journalistes de Charlie Hebdo, devraient-ils être tenus pour responsables des agissements de Guéant ?

Charlie Hebdo s’est permis une satire de la charia qui est tout à fait dans la tradition anticléricale du journal. L’indéniable discrimination dont sont victimes en France les Musulmans et surtout les populations d’origine immigrée (quelle que soit leur religion) doit-elle être compensée par une autocensure qui interdirait à un journal qui a toujours chié sur toutes les religions de se moquer de l’Islam et surtout du fondamentalisme musulman ? Notons d’ailleurs que Charlie Hebdo n’a jamais appelé à moquer les mosquées ni à les incendier, et a condamné immédiatement l’incendie de la mosquée de Montbéliard (comme quoi les Musulmans n’ont pas été « les seuls à déplorer cet incendie ») :

« Suite à l’incendie de la mosquée de Montbéliard, et quelque [sic] soient les motivations des agresseurs, nous rappelons, au nom de la laïcité, qu’il est inacceptable d’attaquer des lieux de culte et de nuire à la liberté des croyants de pratiquer leur religion dans le respect des règles de la République. »

Mais cela ne sera sans doute pas suffisant pour Sébastien Fontenelle, qui a décidé que « Philippe » Charb, qui n’a pourtant pas encore accepté d’être nommé quelque part par Sarkozy, ne valait pas mieux que son prédécesseur le sinistre Philippe Val. Maintenant qu’il a signé une pétition dans laquelle la « liberté » des femmes musulmanes de « s’habiller comme bon leur semble » (donc de porter le « foulard » imposé par la domination masculine), est considérée comme plus urgente à protéger contre « un État national-laïque » (sic) que la liberté de se moquer des religions, on peut se demander si Sébatien Fontenelle n’a pas lâché la rambarde. On peut même craindre désormais de retrouver son nom aux côtés de celui du Mollah Omar ou de Mahmoud Ahmadinejad au bas de toute pétition malhonnête qui viserait à présenter Charlie Hebdo comme journal raciste et islamophobe vendu à BHL, Guéant et Lepen. Cut the crap !

Camarade Fontenelle, j’ai beau me sentir plus proche de CQFD et Politis (journaux où tu as tes entrées) que de Charlie Hebdo, là, je suis obligé de te dire solennellement que tu chies grave dans la colle. En ce 11 novembre, jour qui nous rappelle que des millions de pauvres types sont morts juste pour que nous puissions avoir un jour de congé, il serait temps que tu songes à un armistice raisonnable et que tu gardes tes forces pour des guerres plus sensées, y compris contre Charlie Hebdo si jamais un successeur de Val devait y refaire le coup du « choc des civilisations » et de la sainte Europe néolibérale.