Les sociétés qui admettent le mariage homosexuel se reproduisent mieux

« Au constat d’un rapport statistique positif entre statut élevé de la femme et fécondité fonctionnelle, il nous faut ajouter celui d’une corrélation entre acceptation de l’homosexualité et fécondité à peu près satisfaisante. Si l’on affecte la valeur 1 aux sociétés qui avaient institutionnalisé, au 1er janvier 2017, le mariage entre individus de même sexe, et la valeur 0 à celles qui ne l’avaient pas fait, nous obtenons un coefficient de corrélation positif de +0,50, très significatif donc, avec l’indicateur conjoncturel de fécondité. Plus simplement, nous pouvons calculer un indicateur moyen de 1,74 enfant par femme pour les pays acceptant le mariage homosexuel, mais de 1,46 seulement pour les autres. En d’autres termes, les sociétés qui admettent le mariage homosexuel se reproduisent mieux. »

Emmanuel Todd, Où en sommes-nous ?
Une esquisse de l’histoire humaine
, Seuil, 2017

Auteur/autrice : Serge Victor

Militant de gauche, écosocialiste, féministe, autogestionnaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.